Recherche et Développement

L’IFTS coordonne ou participe à des programmes de recherches collectives en partenariat avec des laboratoires universitaires, des équipementiers et des utilisateurs de techniques de SLS dans le cadre d’appels à projets (ministère, Ademe, ANR, Oseo, pôle de compétitivité).

On peut citer quelques recherches en cours :

  • ANR-Cotedem : dans le cadre des projets PRECODD (PRogramme de Recherche Ecotechnologies et Developpement Durable) financés par l’ANR, l’IFTS participe au projet COTEDEM (COmbinaison innovante de Traitements Electriques et physico-chimiques pour améliorer la DEshydratation Mécanique de suspensions et boues d’origines industrielles et urbaines) piloté par l’UTC de Compiègne et réunissant 8 partenaires universitaires et industriels. L’IFTS a développé un équipement innovant « boo-test », équivalent du jar-test pour les eaux, permettant de comparer les produits de conditionnement des boues dans des conditions contrôlées, quantifiées et répétables en vue d’améliorer leur déshydratation.
     
  • SYRENA : lancé dans le cadre du Pôle de Compétitivité mondiale AEROSPACE VALLEY, dont l’IFTS est membre, le projet SYRENA (Système de REgulation Nouvelle Architecture), piloté par TURBOMECA, porte sur la recherche et le développement de capteurs, de composants, de logiciels et de systèmes permettant d’améliorer le fonctionnement, l’entretien et les performances des turbines d’hélicoptères. L’IFTS est partenaire du lot « assurer la maintenance » pour y développer et valider de nouveaux capteurs de la contamination particulaire des fluides lubrifiants et carburants utilisés sur le turboréacteur. Labellisé dans l’été 2010, le programme court sur 3 ans. 
     
  • DATCEMO : dans la continuité de la recherche menée par l’IFTS en étroite collaboration avec le TREFLE (Laboratoire de l’Ecole des Arts et Métiers – Bordeaux) sur l’essorage centrifuge (thèse de Bérengère Leger 2008), l’IFTS va coordonner le projet DATCEMO (Déshydratation Assistée Thermiquement Couplant Essorage et Micro-Ondes) dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt lancé conjointement par l’ADEME et TOTAL en 2009 sur l’efficacité énergétique dans les opérations industrielles de déshydratation et de séchage. Le projet, qui débute en 2011 et dure 3 ans en incluant une thèse CIFRE, vise à évaluer les aspects techniques et énergétiques du séchage micro-ondes de produits modèles et industriels dans une essoreuse pilote.
     
  • PRIF : dans le cadre du soutien aux écotechnologies décidé par le Gouvernement lors du Grenelle de l’Environnement, la DGCIS (Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services) finance le projet PRIF du consortium PROVALVA/IFTS/MAILLE ENVIRONNEMENT qui vise à remplacer le lait de chaux par le calcaire dans le traitement des acides minéraux usés chargés en métaux lourds issus essentiellement de l’industrie de traitement de surface des métaux. L’IFTS a développé un banc d’essais qui permet d’établir un bilan comparatif technico-économique du procédé physico-chimique classique et de ce procédé innovant depuis la neutralisation des acides jusqu’à la déshydratation des boues de précipitation. Cette comparaison devient un nouveau service que l'IFTS offre dorénavant aux industriels générant ou traitant des acides usés.
    Voir la video

Les programmes de Recherches Collectives, en cours et à venir, sont discutés chaque année par le Conseil Scientifique de l'Institut, constitué d’universitaires et d’adhérents industriels, pour assurer d'une part qu'ils répondent aux besoins de la profession et d'autre part qu'ils soient menés avec les meilleurs spécialistes des questions soulevées.